Logo

Trajectoires au Grand Sambuc

Le circuit du Grand Sambuc est situé à 15km d'Aix en Provence, en pleine Provence au milieu de collines, sur la D11 entre Vauvenargues et Jouques.

Ce petit circuit privé (2000m) n'est pas très large et les dégagements sont souvent très limités. Pourtant avec ses dénivelés, il est plus technique qu'il n'y parait et permet à des autos peu puissantes, une fois passé la ligne droite de 800m, de s'exprimer dans la partie sinueuse qui ressemble à une spéciale de rallye.

- La ligne droite des stands en descente permet de prendre rapidement de la vitesse pour arriver dans la grande courbe à droite. Si elle ne pose pas de problème particulier puisqu'elle passe à fond avec des Gti, son bitume bosselé demande quelques précautions avec des GT ou proto. Il convient de serrer à droite le long du rail au maximum en se laissant déporter dans la courbe pour se retrouver à gauche pour le freinage suivant.

En journée club, il n'est pas rare d'avoir une chicane en pneus (droite-gauche) juste après ce grand droit afin de casser la vitesse. (le circuit disposant d'une homologation <200km/h).

- Le virage 2 est une longue parabolique qui passe en 3e. Le freinage puissant à 70-50m se fera en serrant à gauche, on emmènera les freins en dégressif bien après le point de braquage (au bout du rail) afin de garder le maximum de grip sur le train avant pour ne pas sous-virer. Ensuite il faut reprendre les gaz progressivement en allant chercher le point de corde, qui est très tard, de façon à redresser les roues le plus tôt possible pour prendre de la vitesse avant la ligne droite suivante.

Il existe une variante dans cette grande courbe qui consiste à plonger très tôt sur une première corde, en retardant le freinage, pour le prendre en V, cela permet ensuite de reprendre les gaz franchement une fois l'auto en ligne et réduire le temps d'attente sur l'accélérateur. Cette trajectoire demande beaucoup de finesse sur le frein, il est préférable de maîtriser parfaitement la trajectoire école avant de tenter celle-ci.

- Après une courte ligne droite, le freinage en descente nous mène au virage 3, un enchaînement gauche-droite en 2e. Il faut braquer tard dans le premier gauche en dévers afin de pouvoir prendre la corde le long du rail, et maintenir légèrement sa gauche pour préparer le droite en montée ou l'on devra être progressif sur l'accélérateur, sous peine d'élargir sur la bosse. Le point de sortie se situe à la fin du vibreur.

- On se replace de suite à droite pour l’enchaînement suivant en 3eme. Ce gauche-droite rapide est le plus technique du circuit avec un premier gauche en descente avec une légère bosse au niveau de la corde. Un petit coup de frein est nécessaire avant de braquer sur le gauche en aveugle sur le rail et reprendre de suite une légère accélération sous peine de voir l’arrière décrocher dans la descente en appui. Juste avant le droite, on remet les roues droite pour un nouveau coup de frein, ce qui permet de calmer le transfert et placer l'auto dans le droite suivant qui s'élargit.

- On se laisse ensuite déporter tout en accélération sur la courbe 5 à gauche en montée. Elle passe à fond à condition d'avoir bien maîtriser l’enchaînement précédent. On a souvent tendance en sortant de cette courbe à mettre un coup de volant pour se replacer de suite à gauche, cette erreur ne pardonne pas ici, le rail étant proche... prenez votre temps.

- Le freinage avant le fameux virage en aveugle (6) se fait le long du rail à gauche, il faut reprendre l'accélération au niveau du point de braquage sur la bosse en plongeant vers le rail sans lâcher les gaz sous peine de sanction immédiate ici.

- Aussitôt le virage aveugle passer, il faut remettre les roues droites dans la descente pour plonger sur les freins avant l'épingle (7), virage le plus lent du circuit (<50km/h). On garde les freins tards ici et on braque tard afin de remettre les roues droites le plus vite possible. En effet, la sortie conditionne la ligne droite de 800m qui suit.

- On écarte légèrement en milieu de piste pour plonger dans la courbe à gauche (8) qui passe à fond sur le sec. Attention en cas de pluie, ce virage est glissant et le moindre levé de pied sera source de belles frayeurs. Une belle trajectoire dans cette courbe permet de garder de la vitesse pour la ligne droite. Pensez à regarder loin devant.

- Rester bien à droite le long du rail dans la ligne droite, ça permettra de vous faire dépasser en cas de besoin et ne pas être surpris par ceux qui sortent des stands.

Le Grand Sambuc est muni d'un capteur alfano avant le virage 3.

 

 

Additional information